Le plaisir de la Pêche en Mer

                                                                  Pèche en Mer 

                                           Peche en mer

L’été est un moment propice pour pratiquer la pêche en bord de mer. Le soleil, les vacances, la détente… autant de bonnes raisons de se rendre près de l’eau. Mais quelle technique peut-on pratiquer ? Quels poissons doit-on rechercher et où ? Avec quel type de matériel ? Que vous soyez débutant ou plus autonome dans la pratique de la pêche, nous vous donnons nos conseils pour réussir et prendre du plaisir durant vos sorties d’été. 

                                                                                   

 

                               pêche a la bombette DE SAR ET DORADE

==================================================================
Le Port de Pêche
 

Le Port de Pêche du Grau du Roi est le 2ème port de pêche de Méditerranée française. A ce jour on compte 25 chalutiers qui sortent en mer durant la journée. La majorité d’entre eux utilisent un filet le «chalut de fond» pour pêcher merlan, dorade,maquereau, baudroie, turbot, et toutes sortes de poissons, d’autres, le filet pélagique pour les sardines et anchois. Les petits métiers de la pêche regroupent les petites embarcations, les pêcheurs d’étang et les «tellinaïres». Ces pêcheurs travaillent souvent en polyvalence, tantôt à la mer pour une pêche côtière avec le filet droit, le tremail, la nace, le pot à poulpes, la drague à escargots pour capturer soles, loups, congres et homards… tantôt pour la pêche au thon à la ligne. Dans les étangs et les canaux sont capturés à l’aide de «trabaques» les muges, daurades, jols, crabes et anguilles. Les tellines sont récoltées, à l’aide d’un outil appelé le «télinier», en bordure de plage et sur les bancs de sable.

                                               ===========================================================

                                 Préparation pelote pour pêche aux sars

                                  
 

                                  le plaisir de la pèche en Mer

 Pour tous ceux qui n’ont jamais pêché en bord de mer, il peut être difficile de savoir comment s’équiper. Quelle technique doit-on pratiquer ? Quel sont les poissons recherchés ? Quel matériel doit-on posséder ? Les conseils donnés par les magazines montrent des techniques élaborées, souvent pratiquées d’un bateau. Mais pour un débutant souhaitant s’initier avec des techniques simples à mettre en pratique, les conseils sont rares. Il existe pourtant des pêches accessibles à tous qui vous permettront de prendre facilement vos premiers poissons.

                    ************************************************************************************************

 

        Conseils et astuces pour pêcher le bar du bord (pour débutants)

 

                        montages de surfcasting pour bar et autre

 

 

 

                                 Pêche du bord : le lancer ramener à la mitraillette  

C’est la technique de pêche la plus populaire l’été.

 C’est une pêche qui se déroule le jour et à marée haute, voire à l’étale basse-début montante à certains endroits. Un temps chaud et une mer calme sont idéaux pour cette technique, un temps orageux aussi.

Le lancer ramener à la mitraillette se pratique généralement de mai à septembre (on peut parfois voir des bancs de maquereaux début octobre) selon les conditions climatiques et la température de l’eau.

Mais c’est surtout la présence du poisson qui détermine la pêche : en effet, c’est le bouche à oreille qui fonctionne et qui pousse les pêcheurs sur les bords de mer avec leurs trains de plumes. Nous n’aborderons ici que la pêche à la mitraillette du bord.

 

Poissons ciblés :

le Maquereaux . chinchards, orphies , lieus jaunes , aloses , lançons , sprats , mulet doré , vive , grondins.

                                                           Montage ligne a Mitraillette 

 

 

                  Faire un bat de ligne pour la mer   

                                                                        La Dorade

 

Où et quand pêcher la dorade en surf ou à la calée ?

En bordure littorale, les dorades royales évoluent successivement sur tous les types de fonds : En saison, on les observe aussi bien en plage, sur fond sableux, dans les pierres sur des zones d’enrochements naturels, aux abords des digues et des jetées, à l’entrée des ports, dans les étangs, les estuaires, les canaux, … Tous les types de fond sont à tester, en adaptant vos montages et les appâts que vous proposez en fonction du poste choisi.

 

Où ? Les postes à prospecter

La belle se déplace le long du littoral en fonction d’opportunités alimentaires et des changements météorologiques effectuant de fréquents allers-retours entre tenues du petit large, hors de portée de canne, et rentrées en terre. Il faut donc être au bord de l’eau au bon moment !! Les bons postes du moment sur votre portion de littoral seront faciles à localiser : Quand les dorades sont sur le coup, les pêcheurs sont en général présents en nombre et pratiquent parfois au coude à coude dans une ambiance pas toujours très conviviale… Au niveau du choix des postes à prospecter, les secteurs à fonds propres sont les plus agréables à pêcher. On n’y accroche pas les montages au fond ce qui permet de pêcher tout en finesse au niveau du corps de ligne. Même en cas de grosse prise (une dorade de 3 ou 4 kilos ne se remonte pas comme un marbré de 350 gr), vous pourrez bagarrer au frein en toute sécurité. Les secteurs sablonneux permettent également de pêcher avec des appâts aussi irrésistibles que fragiles. Il y a moins de petits parasites que dans la roche et vous pourrez laisser travailler vos appâts sur la durée sans garder forcément l’œil rivé sur vos scions.

Sur fond mixte ou dans les pierres, il faudra opter pour du plus solide au niveau des montages en prévoyant de monter votre plombée en dérivation sur un cassant pour limiter les pertes en cas d’accrochage. De même des appâts plus consistants sont à privilégier pour pêcher en journée si vous ne voulez pas passer votre séance de pêche à nourrir tous les petits poissons présents sur le secteur. Le salabre (épuisette) est obligatoire pour pêcher depuis la roche si vous espérez attraper des poissons de plus d’un kilo.

  

                                                                                                                                                   Quand ? Les conditions météorologiques à privilégier

Par beau temps et mer calme, les plus grosses dorades n’hésitent pas à s’approcher très près du bord, jusque dans les premiers mètres du rivage. Il n’est pas rare en effet, d’observer de très beaux spécimens l’été dans les pieds des baigneurs. Vous pourrez donc les rechercher en plage sans forcément lancer à grande distance.

Par mauvais temps, la dorade manifeste un regain d’activité alimentaire, mais à la différence du sar, elle n’apprécie guère les turbulences et les zones soumises à l’effet des vagues. Lorsque le vent frappe à la côte, recherchez les en priorité sur des postes à la profondeur suffisante pour que les poissons puissent évoluer sur le fond sans subir l’effet des vagues.

Si elle fuit les zones de turbulence, la dorade est une nageuse endurante qui peut se tenir à poste sur des zones où le courant est très marqué. Du bord, les dorades se pêchent essentiellement à la belle saison, du printemps à l’automne. Elles s’attrapent de jour comme de nuit, mais manifestent en général une activité diurne plus marquée.

technique de montage pour pêcher la daurade en mer

Montage coulissant pour dorade royale

                                                          Présentation du congre

Poisson serpentiforme au corps très allongé, le congre peut atteindre les mensurations exceptionnelles de 3 m pour 60 kg !
Très souvent confondu avec l’anguille, certaines caractéristiques l’en distinguent pourtant : des yeux plus grands, une nageoire dorsale qui débute juste derrière les pectorales, enfin, alors que l'anguille possède une bouche prognathe (la mâchoire inférieure dépasse distinctement la mâchoire supérieure), le congre possède un museau proéminent.

                                                          Le congre

Quand pêcher le congre ?

Prédateur extrêmement vorace et parfois charognard, le congre se nourrit de poissons, de crustacés et de céphalopodes. Placé en embuscade, il approche furtivement ses proies et les déchiquette en un tour de main grâce à ses dents tranchantes : même les carapaces n’y résistent pas !
Caché la journée, une fois la nuit tombée, il s’active et chasse durant une heure ou deux. C’est au crépuscule et au début de la nuit que le pêcheur augmentera au maximum ses chances de le capturer.
S’il est abondant en été, vous ne serez toutefois pas en reste lors de la saison froide, notamment si vous souhaitez prendre un gros spécimen. Une mer calme, une nuit sans lune : tous les ingrédients doivent être réu nis pour relever le

Comment pêcher le congre du bord en mediterranée.   

Comment pecher le congre du bord 

Où pêcher le congre ?

Le congre peuple toutes les mers des zones tempérées et tropicales. On le trouve aussi bien dans la Manche, en Atlantique, en Méditerranée qu’en Mer Noire. Il se fait cependant un peu plus rare en mer du Nord.
Poisson des abysses évoluant entre 0 et 1000 m, le congre se trouve partout où les cavités lui permettent de se cacher le jour : épaves, rochers, failles, parois verticales, crevasses et digues mais aussi fonds sableux. Il n’est pas rare de le voir cohabiter avec d’autres espèces. Les crevettes nettoient ses dents ainsi que sa peau et se nourrissent en contrepartie de ses restes. Les homards et tourteaux en profitent aussi mais,eux, finiront tôt ou tard par se faire manger par le congre, notamment durant la mue.

Montage de pêche à la sardine   

Canne à Congre moulinet tambour tournant

Quelles techniques pour pêcher le congre ?

Le congre figure parmi les plus gros poissons côtiers à capturer à la canne. La meilleure technique pour l’approcher reste de parier sur sa gourmandise : sardine, encornet, maquereau, calmar etc. lui conviennent à merveille. La pêche à la sardine est la plus réputée.
Recherché pour la pêche sportive, le congre est un lutteur vigoureux qui tente à tout prix de rejoindre un repère pour s’y cacher. Montage conséquent, matériel puissant et tout objet vous permettant de l’assommer à sa sortie vous seront nécessaires car il n’est pas rare qu’il morde et provoque de vives douleurs.
Souvent retrouvé dans les soupes de poissons, sa chair ferme et blanche est appréciée des gourmets. Même si sa queue est immangeable car remplie d’arêtes, avec son gabarit, le congre comble tout de même les plus gros appétits !

Pêche en Surfcasting a la Dorade

Pêche du Loup et Tassergal

                                   le Tassergale 

 

Présentation du tassergal

Le tassergal, que l’on appelle également poisson-serre ou bluefish est l’unique poisson du genre Pomatomus.
Peu connu en France, ce prédateur carnassier est capable de blesser ou tuer ses proies sans aucune intention de les manger, pour le simple plaisir de chasser ! Avec son corps allongé doté d’une large queue fourchue lui permettant d’attaquer avec rapidité, sa grande mâchoire composée de canines pointues acérées : le tassergal détruit tout sur son passage.

                                              Tassergale

Quand pêcher le tassergal ?

En automne, à l’heure où de nombreuses espèces se font plus rares, le tassergal remonte sur les côtes françaises. Septembre, octobre et novembre sont indéniablement les mois les plus propices à sa capture. Préférez alors des sorties estuaires au lever et coucher du soleil pour profiter de ses escapades pour se nourrir.

Quelles techniques pour pêcher le tassergal ?

Pour le repérer, l’activité des oiseaux au-dessus de bancs de tassergals se révèle être un excellent indice.
Souvent également trahi par la présence des mulets et orphies qui sautent en surface pour tenter de leur échapper, le tassergal se nourrit aussi de maquereaux, sardines, anchois et harengs. Peu sélectif, ce vorace attaquequasiment tout poisson se trouvant à sa portée. Cet étonnant spécimen peut se pêcher de différentes manières : au vif, à la mitraillette, aux leurres de surface, en dérive au vif, en surfcasting, au spinning avec de grands poppers, au jigging etc.
Courageux, il n’hésite pas à bondir hors de l’eau pour se libérer : grâce à sa force étonnante, il réserve au pêcheur une bataille sans répit. Mais même si son envie de couper votre ligne ne lui manque pas, ne coupez pour autant pas court à ce combat. A la clé, le tassergal grillé, braisé ou poché saura vous régaler !

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

pierre
  • 1. pierre | 29/10/2016

comment sortir un congre

Un congre de quelques kilos peut être sorti directement, sans utiliser de gaffe. Cependant, sortir un congre de bonne taille sans gaffe devient risqué pour la ligne. Il faut alors le gaffer, car le congre refusera de rentrer dans une épuisette. On peut gaffer le congre par le corps si on désire le garder ou par le museau si on veut le relâcher.

mich
  • 2. mich | 19/10/2016

Je vais vous présenter les bases à respecter pour pêcher de la daurade royale en méditerrannée... en particulier dans les embouchures, digue ou en surf-casting light...

• Le matériel

La canne : L'idéal une canne de 4m20 en 150grammes maxi, une canne telescopique sera idéal... Une canne assez légère avec une bonne souplesse pour préserver les appats lors des jetés, une canne pas trops raide pour la détection des touches avec une bonne réserve de puissance pour ferrer une grosse daurade et lutter pendant un rush...

Le moulinet: Il vous faudra un moulinet frein avant ou débrayable selon le gout de chacun muni d'un frein correct, un modèle 4000 fera l'affaire, surtout choisir un modele qui soit en osmose avec votre canne, ne mettez pas un moulinez de surf casting en 10 000 avec un poid de + de 550grammes sur une canne légere et fine de 350grammes, l'ensemble ne sera pas équiliblé et le confort de pêche sera forcément amoindri... Essayer de trouver un moulinet avec un poid équivalent à votre canne...

Bien choisir son corps de ligne pour remplir le moulinet, il vous faut absolument un fil nylon ou un hybride de bonne qualité, les principales qualités à ne pas négligé et la souplesse et la résistance ainsi que sa discrétion mais ce dernier point sera plus important pour le bas de ligne...

Choisir un nylon de diamètre compris entre 25/100 à 35/100 maximum...

Un petit conseil penser à bien remplir votre moulin pour éviter les frottements du fil ce qui ralentirais sa progression lors d'un lancé ce qui atténuerai la distance, et un moulinet trop rempli peut aussi vous poser des problèmes lors de l'ouverture du pick-up... avec un fils qui s'éjecte trop vite et provoquerai des emmêlements..

• Le montage

Il vous faut privilégier la simplicité pour la daurade, je parle avec mon expérience que j'ai acquise avec de nombreuse heures au bord de l'eau en modifiant à nombreuse fois de montage, et la meilleure pour la daurade est la plus simple...

Tout d'abord trouver un fils qui vous servira de bas de ligne... Vous avez le choix!!! nylon, fluoro carbone ou hybride... il faut qu'il soit souple et résistant mais surtout pratiquement invisible pour ne pas faire fuir une daurade en recherche de nourriture...

Le diamètre sera compris entre 20/100 à 30/100... et d'une longueur comprise entre 1m20 et 2m50... ne négliger pas la longueur du bas de ligne, + il est long + il rendra votre montage discret...

Concernant la plombée c'est toujours la simplicité qui prime. Une olive avec un poids compris de 40 à 100 grammes. Vous pouvez aussi utiliser un petit coulisseau muni d'un plomb poire pour éviter d'affoler la daurade quand elle saisira lapât, elle ressentira moins le plomb...

Conseil : vous pouvez agrandir le trou de l'olive pour que le fil coulisse mieux, pensez a toujours vérifier que les bords de votre ne soit pas tranchant... pensez aussi a adapter votre plombé selon la force du courant et du vent...péché avec la plombé la plus légère selon les condition de pêche... péchez avec une olive de 20g si vous avez l'impression d'être sur un lac ou pour une distance de lancé relativement courte... beaucoup de pêcheur plombe trop leur ligne !!!

L'émerillon sert de liaison entre le corps de ligne et votre bas de ligne, le choisir assez discret, vous avez le choix : l'émerillon agrafe si votre bas de ligne commence par une boucle ou à baril pour effectuer directement le nœud...

Vous pouvez placé une petite perle molle entre la plombé et l'émerillon pour amortir le choc du plomb et évité l'usure du fil et du nœud.

Conseil éviter l'accumulation de perle de couleur, c'est inutile et pas très discret... la grosse daurade n'aime pas les colliers de perle!!!

Pour finir l'hameçon doit être choisi à l'aide plusieurs critère, la taille comprise entre 6 et 2/0, la couleur pour du crabe vert privilégié du noir, pour le vers un hameçon de couleur rouge et couteau, bibi du doré ou du chrome...

Adapté la taille de votre hameçon par rapport à la taille votre appât. Prenez la qualité, car le piquant et la solidité fera la différence... La grosse daurade laisse peu de chance à un hameçon de mauvaise qualité ou fatigué par l'usure.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 27/03/2017

×