Les Carnassiers

                                      Carnassiers

 Les carnassiers sont les poissons qui se nourrissent principalement d'autres poissons, de batraciens (grenouilles, tritons), d'oiseaux ou de petits mammifères.

Sous cette appellation, on trouve  des poissons de différentes familles, comme le brochet, le sandre , la perche , le silure , le blak-bass , l' anguille mais aussi la truite et le saumon . La truite et le saumon sont généralement traités à part en tant que salmonidés 

La pêche des carnassiers est actuellement en plein essor, en particulier grâce aux techniques et aux matériels en provenance des États-Unis et du Japon. Les Etats-Unis étant le haut lieu de la pêche du black-bass. 

 Octobre voila la bonne période pour le Carnassier dans le Gard 30

Ça y est, nous sommes en automne, et avec ce changement de saison, c’est le moment d’aller pêcher les carnassiers.

Avec le refroidissement de l’eau beaucoup de carnassiers vont se mettre en activité en vue de la période hivernale. Pour ma part c’est le mois que j’affectionne le plus pour les carnassiers en général. Les Black-Bass sont encore bien actifs en journée. Les perches continuent leur frénésie alimentaire le soir sur les bancs d’ablettes. Le sandre commence à se mettre à table et son activité et de plus en plus régulière. Quant à maître esox, il sort des bordures pour rejoindre des zones plus profondes en quête de poisson fourrage.

Toutes les techniques peuvent donner des résultats. La pêche au vif reste redoutable et décide souvent les plus gros spécimens. Elle sera d’autant plus efficace que l’eau se refroidira. En plein hiver le brochet dépensera peu d’énergie pour se saisir d’un gros vif. Mais la pêche aux leurres est selon moi la plus productive pour le brochet en automne. D’une part parce qu’elle permet de prospecter de grands secteurs mais aussi parce qu’elle permet de pêcher de grands volumes d’eau (de la surface jusqu’au fond).

Pour la pêche du brochet on utilisera en majorité les poissons nageurs. Les stick bait permettent encore de faire déplacer de jolis poissons en cette période. Prendre une attaque de brochet sur un stick amène une telle adrénaline, qu’il ne vaut mieux pas être cardiaque… On pourra également pêcher au crank au lipless et au jerk en prenant soin de reconnaître les lieux si on ne veut pas décorer la zone de guirlande armées de triples!!!

De plus en plus de pêcheurs optent pour des leurres XXL  de type big bait ou gros leurres souples. Ce type de leurre est très intéressant pour les brochets gloutons. Même les gros  leurres peuvent décider des poissons de tailles modestes. Vous l’aurez compris n’ayez pas peur de proposer de grosses bouchées à nos compagnons de jeux.  Il faudra bien sur avoir un équipement adapté. On pêchera alors en casting ou moulinet à tambour tournant. Généralement on utilisera de la tresse de 18 à 25 % en fonction du type de leurre utilisé. On terminera par une pointe en fluoro-carbone de 50 à 90% ou un bas de ligne acier.

Prenez le temps d’aller prospecter le Vidourle en aval de Sommière jusqu’à Gallargues ou le Gardon de Montfrin à Comps, car il y a aucun doute, c’est la période du broc.

brochet conseils et techniques

technique pêche du sandre

 La promotion de la pêche des carnassiers est assurée par des compétitions en particulier en ville ou en zones urbaines sous l'appellation de " street fighing" (pêche de rue), pour en savoir plus lire les communiqué de presse de l'AFCPL (Association Française des Compétiteurs de Pêche aux Leurres.

A part la pêche au vif et la pêche au mort posé, toutes les techniques de pêche sont itinérantes, c'est pourquoi ce type de pêche convient bien aux pêcheurs qui aiment se déplacer à la recherche du poisson. 

Conseils pour l’ouverture de la pêche du carnassier !

La pêche du carnassier et oui tous les ans ça recommence, beaucoup de pêcheur trépigne d’impatience. Il reste seulement quelques jours avant d’aller taquiner brochet, perche ou encore sandre (attention pour ce poisson les dates peuvent changer suivant la région) mais il est important d’en savoir un peu plus sur ce moment si particulier !

                                                1mai

Le brochet sort de sa période de reproduction, il est légèrement affaibli, plus maigre une endurance en baisse ! Il recherche de la nourriture en grand nombre pour se refaire une santé mais il ne compte pas faire des kilomètres pour cette nourriture. Malheureusement le poisson blanc débute à cette période sa reproduction, ils se rassemblent en grand nombre et autant vous dire que notre cher carnassier, le brochet, n’hésite pas à mettre un peu de pagaille la dedans !

 

Voici donc quelques conseils pour la pêche du carnassier :

–        Pourquoi ne pas aller repérer quelques jours avant les postes ou le poisson blanc se rassemble, remous, reflet, secteur où l’eau est plus chaude etc. !

–        Attention à cette période le brochet est feignant, il recherche de la nourriture facile, ajustez vos animations en conséquence. Imitation d’un poisson blessé, pause plus ou moins longue.

                                                            Peche

–        La pêche du carnassier est une journée longue, marcher encore et encore mais n’abandonnez pas et insistez car à cette période il faut tomber juste dans le moment des chasses pour être récompensé !

–        Cherchez des spots moins pêché ou attendez la fin de journée lorsque beaucoup de pêcheurs quittent le bord de l’eau.

–        Les carnassiers n’aiment pas plus que ça les jours de forte luminosité, privilégiez le matin et le soir dans ces conditions.

–        Etant donné le temps actuel plutôt médiocre, l’eau est encore froide. Les animations lentes devraient tirer leur épingle du jeu.

–        Vérifiez votre matériel, un nylon devrait être changé tous les ans ! La tresse, elle, résiste plusieurs années mais vérifier et coupez si nécessaire les derniers mètres abimés !

–        Pourquoi ne pas tenter les bigbaits, le brochet doit se refaire et un gros poisson passant proche de lui devrait le faire craquer.

–        Si l’eau est assez trouble ne pas hésiter à tremper vos leurres dans l’attractant, c’est dans ses conditions que le côté olfactif prend tout son sens pour la pêche au carnassier.

–        N’oubliez pas le jig qui pourra vous sortir d’une mauvaise passe !

 

Bien sûr vous le savez tous la pêche du carnassier et en général n’est pas une science exact. J’ai voulu faire ce petit article afin d’aiguiller les pêcheurs qui doute toujours à l’ouverture du carnassier mais rien n’est figé  et surtout rien n’est gagné !

J’espère que l’ouverture sera bonne pour vous tous et pensez au No Kill pour les générations futurs, il est important de gérer la ressource.

A la recherche des gros brochets

Pêche du sandre en verticale.

 voir aussi le montage ligne pour Carnassiers

ligne au vif pour le sandre

ligne au vif pour le Brochet

 

 La pèche a la vertical est très en vogue. Elle nécessite un bateau, un échosondeur et un matériel très sensible. 

Depuis quelques années maintenant on pêche les carnassier a la mouche

Le silure est de plus en plus présent dans nos cours d'eau, des poissons de plus en plus grands sont capturé, le record du monde est actuellement détenu par Julien Edet : 2,73 m, 130 kg, le plus gros silure du monde pêché à Vauvert Le 22 octobre 2015 : Sébastien Delabre 

                                        Un silure de 2 73 m pour s il vous plait 130 kg record du 1652007 667x333

Pêche de la perche aux leurres souples

techniques de la pêche : la perche 

Montage pour le vif (brochet, sandre...)   

 

 

Comment bien escher ses vifs

 

 

 La pêche des carnassiers aux leurres

La pêche au lancer avec des leurre n'est pas réservée au brochet. 

La plupart des carnassiers se prennent aux leurres : brochet , perche, sandre , silure et aussi truite , saumon . Quelques Cyprinidés, comme l'aspe, le chevaine, le barbeau sont susceptibles de mordre au leurre.

Les principaux leurres sont les cuillers , les leurre souples ou LS, et  les poissons nageurs

La pêche au leurres se pratique du bord ou en bateau. 

 

frenzy diving minnow

photo provenent 

                          La boîte à pêche du web

                            http://www.jcpoiret.com

La matériel de base pour la pêche aux leurres

Une canne à lancer, un moulinet et quelques leurres suffisent pour débuter.
L'ensemble canne-moulinet doit être équilibré juste devant le moulinet.
Remplir le moulinet de Nylon ou de tresse.

Une épuisette robuste, profonde et assez large (environ 1 mètre) permet d'accueillir un beau brochet. Éviter d'utiliser une gaffe ! C'est incompatible avec la remise à l'eau des poissons. Choisir de préférence un épuisette comportant un dispositif d'accrochage, c'est plus pratique car vos deux mains seront libres, de plus vous n'oublierez pas vôtre épuisette sur la rive au cours de vos déplacements.

Un baîllon à bouts ronds pour éviter de blesser la mâchoire des poissons, et une pince assez longue pour décrocher les hameçons sans risque pour vos mains seront très utiles. 

Montage à gros brochets pour leurre souple   

Comment faire un montage Drop Shot 

Respect du poisson : un brochet fragile

Demain, prendre du brochet dépend de nous tous.

Aujourd’hui, sous prétexte d’une maille stupide et ridicule à 50 cm, combien d’entre nous gardent-ils systématiquement les poissons de cette taille ? On n’est même pas sûrs que le poisson ait pu se reproduire.

Puisque nos instances ne bougent pas, obligeons-nous à ne les garder qu’à partir de 60 cm minimum. Il est grand temps de se réveiller les amis !

Un autre petit conseil, si vous souhaitez le relâcher, manipulez le moins possible votre brochet, c’est un poisson extrêmement fragile contrairement aux apparences !

 

Si vous appliquez ces petits conseils, vous devriez vous éclater en pêchant le brochet !!

                                                  Pêcher le sandre au vif

 

Le Matériel
 
Canne à lancer léger de 3.5 à 5 m (Type Truite au Toc)
Moulinet Tambour fixe léger ou mi-lourd
Nylon de pêche : 26 à 30/100 
Hameçon fin n° 12 ou 14

 

                                                                                          Sandre

 

La taille des vifs :

Le sandre appréciant plutôt les menues bouchées, les meilleurs vifs ont une longueur comprise entre 6 et 10 cm. Ce sont toujours des poissons aux flancs recouverts d'écailles brillantes, qui renvoient de vifs éclats argentés, tels que l'ablette, le Petit chevesne, le gardon, goujons ou vairons peuvent également se révéler excellents.

A la ligne flottante


L'approche des rives se fait le plus discrètement possible. Il est important de sonder dans un premier temps la hauteur de la colonne d'eau à la verticale du scion, afin de bien pêcher au ras du fond. La mise en place des cannes sur leurs supports, pick-up du moulinet ouvert, demande la même discrétion. Dans les grands plans d'eau, il est conseillé d'immerger une ligne à 15 m, l'autre à 20 m, la troisième à 25 m, afin de multiplier les chances de rencontrer un banc de poissons. En rivière, il est intéressant de prospecter «à dériver» dans les courants, surtout l'été, en animant le poissonnet.

Pour les postes encombrés, poser la canne, la pointe du scion vers l'eau. Le flotteur coulissant maintient la ligne tendue au-dessus des obstacles noyés. II reste à plat sur la surface. Il sert d'indicateur de touche lorsqu'il s'incline sur l'eau en remontant vers le scion. Les jours de vent, on emploie un noeud d'arrêt sur la ligne pour éviter que le flotteur remonte jusque sous le scion. La touche se manifeste par des soubresauts du flotteur avant sa disparition sous l'eau. 

                                                        Ligne pour sandre

 

A la plombée


Seule cette méthode permet de prospecter avec le maximum d'efficacité les grandes profondeurs des ballastières et des lacs de barrage. En rivière, elle facilite le maintien et l'évolution d'un vif en plein courant, dans les remous que le sandre occupe pendant l'été.

Le vif est lancé moelleusement puis légèrement freiné lors de sa chute pour éviter les emmêlages et obtenir un étalement correct du montage. Sitôt la prise de contact avec le fond, la canne est posée sur son support, à 60° en rivière, bannière tendue afin de soustraire la plus grande longueur possible de fil à l'action du courant.


En eau calme, la canne est posée à l'horizontale, le scion pointé vers la surface, bannière mollement tendue.
Dans tous les cas, le pick-up est maintenu ouvert. L'indicateur de touche peut être un petit cube de polystyrène glissé sur le nylon à la pointe du scion, un écureuil, un petit galet qui coince le nylon au sol, une baguette, un élastique sur la poignée de la canne, et tous les systèmes qui bloquent le fil à la sortie du moulinet mais doivent le libérer à la moindre sollicitation anormale. Il est important de lancer le plus loin possible, puis de ramener de 1 ou 2 m vers la berge toutes les dix minutes environ. Le sandre avale franchement l'appât. Il convient de laisser partir 1 à 2 m de ligne avant de ferrer énergiquement.

                                                                           Montage ligne pour sandre2

ligne au vif pour Brochet et autre Carnassiers 

Technique de la pêche au vif

C'est certainement la plus belle et la plus naturelle des techniques de pêche en eau douce, que l'homme aura jamais inventé. Elle permet entre autre chose, lorsqu'elle est pratiquée en surface au bouchon, de guetter la danse et l'évolution d'un poisson appât, qui tire le flotteur derrière lui, parfois de façon désespérée, surtout lorsqu'un Brochet montre le bout du nez, et commence à s'y intéresser.

Applicable tout aussi bien en lac qu'en rivière, c'est une technique qui se préparera au moins la veille, car elle nécessitera l'emploie de poissonnets vivants, qu'il faudra par conséquent capturer avant le jour de votre sortie. De nombreux amateurs, possèdent d'ailleurs des viviers munis d'aérateurs, que se soi sous la formes d'aquariums ou de plus grands conteneurs, comme d'anciennes jardinères ou cuves diverses, qui permettent d'avoir facilement une réserve de vifs, afin de les utiliser à tout moment,  La taille des vifs variera selon les captures recherchées, ont sélectionnera en ce qui concerne la Perche, qui reste de taille raisonnable, des poissons de cinq à douze centimètres, mais pour le Brochet, qui lui peut engloutir de très gros vifs, on préfèrera des appâts compris entre quinze et vingt centimètres, il en sera aussi de même sur les postes a Sandre qui sont susceptibles d'abriter les plus gros sujets.



 

Attaque de brochet

Montage bouchon carnssier

La pêche au vif avec un bouchon, demandera d'être équipé d'une gamme de flotteurs comprise entre trois et trente grammes, à adapter en fonction de la grosseur de vos appâts et du carnassier recherché.

 Pour traquer les plus petits individus, les lignes légères donneront d'excellents résultats, avec des bouchons ne dépassant pas les 7 à 8 grs, on passera ensuite aux 8 à 15 maximum pour les sandres. Vous pourrez par contre pour le broc, monter vos lignes jusqu'à vingt & trente grammes. lancez d'une manière fluide en évitant les à coups, les vifs étant des appâts très fragiles, votre réserve risquerait de diminuer trop rapidement. C'est une technique qui demandera une attente de trente secondes à une minute, afin que le carnassier engame, le ferrage devra être ample et prononcé. Lorsque vous montez un flotteur coulissant, ce qui est la meilleur des façons de faire, car il permet de prospecter toutes les profondeurs, n'oubliez pas de glisser avant tout sur la ligne, un petit stop fil en caoutchouc, aussi appelé œuf de fourmis. Pensez de même à la perle protège nœud, qui viendra se positionner entre l'olive et l'émerillon, on préfèrera pour ce dernier les modèles à barillet, ceux à agraffes ayant beaucoup plus de chance de s'emméler lors des lancets.
 

Montage calé au fond de l'eau

Voici la plus simple des techniques à employer, dans la pêche des poissons carnassiers au vif, avec un montage ultra facile à réaliser, puisse qu'ici c'est une olive tout bêtemment glissée sur le corps de ligne, avec un émerillon suivit d'un hameçon, un montage que vous pouvez effectuer sur place, en moins de trente secondes..

La tirette

La pêche à la tirette est en relation directe avec la technique et le montage précédent. La différence consiste simplement à ne pas attendre à la calée, que les poissons viennent d'eux-même à trouver l'appât, mais plutôt de trouver ce dernier, en explorant peu à peu toute la superficie de votre coup. Je m'explique, vous allez lancer comme à l'habitude assez loin, puis une fois votre vif au fond de l'eau, vous le ramènerez ainsi collé au fond jusqu'à vous, par de petits mouvements de tirette, suivit d'arrêts réguliers. En agissant de la sorte, et en décalant les tirées d'environ deux mètres à chaque fois, vous parcourerez ainsi la totalité de vos postes, réveillant même les gros paresseux immobiles ou les autres opportunistes. Par contre, il sera difficile voir impossible de mettre en place cette pratique, lorsque les fonds se verront trop accrocheurs.



 

comment pecher le sandre au vif plus prise

peche du brochet et du sandre au vif

                                           Le Silure une Pêche sportif

 

Pour la pêche du silure au leurre : trouvez les postes

Cette pêche se pratique essentiellement le long des grandes rivières. Le silure aime en général les cassures, les fonds creusés par le courant et les contre-courants. Il faut donc exploiter au maximum ces postes. On notera qu'au petit matin ou à la tombée de la nuit, il arrive que les silures viennent près du bord, dans très peu d'eau.

Choisir le leurre pour le silure

Dans des fonds de 2 ou 3 mètres, les gros poissons nageurs permettent souvent de décider les silures. Dans les profondeurs supérieures, il faut utiliser des cuillers ondulantes ou des leurres souples fortement plombés (Divers leurre son efficase pour le silure  : Poissons nageurs, leurres souples et cuiller). Il faut en effet prospecter près du fond, là où se trouvent le plus souvent les silures. Il donc commun d'utiliser des cuillers ou des têtes plombées de 100 grammes.

Le pêcheur peut pratiquer avec un moulinet à tambour tournant ou un moulinet à tambour fixe, mais il faudra choisir des modèles capables de contenir une tresse résistant à 40 kilos, ou un nylon de bon diamètre (50 centièmes ou plus). La canne aura une puissance de 50 livres. Dans les eaux à fond encombrés, ou à pentes rocailleuses, comme la Seine, mieux vaut utiliser du nylon. En effet, la tresse résiste mal aux frottements contre les arrêtes rocheuses. Sur la photo ci-contre, on voit que le pêcheur propulse sa lourde cuiller tournante grâce à une canne courte et puissante munie d'un moulinet à tambour tournant.

Le moulinet à tambour tournant est mieux adapté au nylon de gros diamètre.

 

Technique de pêche    

Le pêcheur devra explorer les postes près du fond. Au poisson nageur, on utilise des modèles qui descendent en profondeur. Pour la cuiller ondulante et le leurre souple, on prospecte avec minutie en restant au plus près des obstacles. Il faut animer par des mouvements de dandine, tout en ramenant le leurre.  

Le pêcheur fera cependant une dandine mesurée, en contrôlant bien la phase de descente du leurre, qui voit souvent survenir la touche. Ainsi, la ligne doit toujours rester tendue lors des mouvements de dandine du leurre.  

La pêche au poisson nageur se pratique en général canne basse, pour accentuer la profondeur de prospection. La pêche au leurre souple et à la cuiller ondulante se pratique canne haute, pour mieux contrôler la dandine

Le combat

Apres une touche très caractéristique, tout en lourdeur, le pêcheur doit effectuer un ferrage appuyé. Vient ensuite le combat avec un poisson qui voudra rejoindre le fond. Le pêcheur devra l'en empêcher à tout prix, pour éviter tout contact entre la ligne et les obstacles. C'est pour cela qu'une canne très puissante est obligatoire. Il faut décoller en force des silures qui pèsent couramment 40 à 50 kilos. Ne laissez pas le silure diriger le combat, et empêchez-le de dévaler le courant. Un silure qui prend le courant devient très difficile à stopper. Bloquez le poisson d'entrée, et restez ferme durant tout le combat.

Leurre

 

 

Silure

Comment saisir le silure ?

 

Le silure, fatigué, arrive en surface 

Au bout d'un certain temps, le silure fatigué va arriver en surface. Le pêcheur va devoir saisir sa prise et la sortir de l'eau. Essayez de trouver un endroit pour descendre au plus près de l'eau.

 

 

Il faut tenir fermement la mâchoire inférieure du silure et le sortir en force

Attendez que le silure soit bien fatigué pour le saisir. Placez votre main munie d'un gant, ou une pince à poisson très solide, dans la mâchoire inférieure du silure. Puis tirez en force, en utilisant bien toute la force de votre dos. Les dents du silure ne peuvent pas réellement blesser un pêcheur, mais elles forment une râpe qui impose l'usage de gant.

 

Jolis silures de Paris, remis à l'eau après la photo Jolis silures de Paris, remis à l'eau après la photo

Même si le silure est consommable, il est rare que le pêcheur garde un poisson de cette taille. Le mieux est de le remettre à l'eau. On prendra soin de ne pas laisser l'animal trop longtemps hors de l'eau, sous peine de voir sa peau et ses barbillons sécher. Cela pourrait compromettre sa survie.


 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (6)

daniel
  • 1. daniel | 26/10/2016
moi aussi je suis gardois j ai 15 ans, je connais 1 bon coin pour le black-bass a la cuiller, c est dans le canal du rhone a sets a beucaire pres de la piscine intercommunal, des que tu y est tu vas a l ecluse et sous le pont il y a une forte densite de black, un copain a aussi fait 1 brochet de 75 cm et une perche de 25 cm.a la cuiller.
et pour le sandre, toujours dans le canal du rhone a sete entre beaucaire et bellegarde, il y a une ecluse , et la de nombreux sandres sont captures au vif.
mich
  • 2. mich | 26/10/2016
BONJOUR JE SUIS NOUVEAU DANS LE GARD ET MA PASSION EST LE CARNASSIER
(SURTOUT LE SANDRE). J AIMERAI QUE L ON M INDIQUE QUELQUE BON COIN DE PÈCHE . MERCI D'AVANCE
raymond moreaux
  • 3. raymond moreaux | 21/10/2016
Salut; a tous
voila une réponse pour toi Pat en espèrent que sa va t’aidais

l’animation de base est de ramener juste assez vite pour que la cuiller tourne. Et comme je disais dans l’article, le mieux est de pêcher en remontant le jus.
Si tu vois que les poissons suivent sans taper, tu peux modifier ta vitesse ou même faire de bref arrêts pour les décider. Évidemment changer de couleur ou de modèle peut aussi aider.
En ce qui concerne les touches, tu verras, tu ne peux pas te tromper.Le grand avantage de la cuiller et que le rapport taille de la bouchée par rapport à la taille de l’hameçon est faible donc peu de touches ratées. Sinon je te conseille quand même de ferrer quand tu sens que ça secoue.
A+
pat
  • 4. pat | 21/10/2016
Bonjour je viens de commencer a pêcher a la cuillère.
Je suis débutant et je ne sais pas trop comment l’utiliser.
Donc pour le montage j’ai mis un emerillon et une cuillère voilà.
J’arrive bien a le lancer et à le ramener vite.
Mon soucis c’est de comprendre ce qu’il faut faire si il faut le ramener vite ou doucement ?
J’ai essayer de faire doucement le problème c’est qu’ il m’est arrivé d’être bloquer.
Je suis rester fixe pour savoir si c’était le fond ou un poisson met pas de réaction sa bougeais pas donc j’étais bien coincer dans le fond et a un moment donner j’ai tirer ramener et sa a casser donc j’aimerai en savoir plus.
J’aimerai savoir aussi quand on un poisson sa doit bouger forcément mais comment s’y prendre a ce moment la ? mouliné sans cesse ferrer ou attendre qu’il s’épuise ? je sais pas trop. merci pour vos réponses.
gégé
  • 5. gégé | 18/10/2016
La pêche à la dandinette

Également appelée pêche à la dandine, cette technique ancestrale et universelle connaît un regain de popularité spectaculaire avec le développement de la pêche verticale profonde, notamment en lac de barrage.

Elle consiste tout simplement à animer un leurre à la verticale et de façon répétitive. Une tirée plus ou moins sèche décolle le leurre, on donne du mou dans la ligne et il retombe. On recommence aussitôt : tirée, relâché, tirée, relâché et ainsi de suite.

À première vue ce n'est pas vraiment une pêche d'intellectuel, et son côté mécanique défrise certains puristes amateurs d'animations savantes et de sophistication. Comme l'écrivait un jour Albert Drachkovitch : "On dirait qu'il y a des gens pour qui la simplicité est une offense"...

En réalité la dandinette a ses subtilités -comme la plupart des méthodes simples en apparence- et l'on observe souvent des écarts de prises significatifs entre deux pêcheurs utilisant le même leurre au même endroit. Parfois ça peut même faire très mal, et le score le plus sévère dont je me souvienne s'est soldé par une centaine de poissons (dont 6 sandres) à zéro, sur deux jours de pêche... Je vous laisse le soin de conclure.
steph
  • 6. steph | 02/10/2016
Image
Le Brochet au vif:

Par vif, on peut entendre soit au vif au bouchon soit au vif en plombée.

Notre grandgousier national réagit tout aussi bien à un vif présenté décollé qu’à un vif présenté au raz du fond. Il est pourtant une constante à prendre en compte, en plein cœur de l’hiver c’est au ras du fond qu’un vif sera le plus efficace.

Pour le pêcher au bouchon, le reste de l’année, il vous faudra régler précisément le fond pour que votre vif évolue à mi eau. Il suffit de sonder le poste à l’arrivée puis de régler votre fond en fonction. Rappelez vous que le brochet possède des yeux dont la disposition naturelle favorise une vision vers le haut. Si vous mettez trop de fond, votre vif n’aura de cesse que se se cacher dans les cailloux et bonjour les accrocs.

Comme vif le brochet préfère (chez nous) le gardon, l’ablette ou le rotengle de 10 à 12 cm en moyenne, vous pouvez monter jusqu’à 20 cm mais pas plus loin (sinon il vous faudra utiliser des cannes et des moulinets spécifiques).Ce qui implique des bouchons allant jusqu’à maximum 20 g pour les tailles de vifs courantes.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 27/03/2017

×